Souvent identifié par le cadenas au début de l’adresse url ou par le http”s”, le certificat ssl est un protocole électronique qui permet de sécuriser les échanges de données entre les utilisateurs et les sites web.

Développé en 1995 par Netscape Communications Corporation, le protocole SSL avait pour mission de sécuriser la connexion entre les visiteurs d’un site web et le serveur d’hébergement de celui-ci par le bien d’un code crypté.
Au fil du temps, le protocole a évolué jusqu’à devenir le TLS (Transport Layer Security).

Le protocole SSL/TLS à pour objectif de sécuriser l’authentification du serveur, d’assurer la confidentialité des données échangées entre serveur et utilisateur et de garantir l’intégrité des données échangées.

Indispensable pour la sécurisation de vos données, le certificat SSL est obligatoire pour les sites commerciaux dans le cadre de la protection de la protection des données personnelles.

Dans la suite de cet article nous ferons en sorte que ce protocole dont vous entendez tant parler n’ait plus aucun secret. Bonne lecture 🙂

Qu’est-ce qu’un certificat SSL ?

Secure Sockets Layer, plus connu sous le nom de certificat SSL est un certificat numérique qui permet d’authentifier l’identité d’un site web afin qu’il puisse échanger des données avec son serveur en toute sécurité. Cette authentification permet également de sécuriser les échanges avec les utilisateurs qui se connectent au site web.

Également nommé TLS (Transport Sockets Layer), ce certificat se matérialise par un fichier de données qui lie une clé cryptographique aux informations d’un utilisateur.

Grace au certificat, les échanges de données entre le serveur web et le navigateur de l’internaute ne se font que par ce code crypté.

Il est donc difficile pour une personne malveillante de consulter ou de déchiffrer les informations échangées entre les deux systèmes.

À quoi sert-il le certificat SSL ?

Le certificat SSL à pour mission d’assurer que le transfert de données entre un utilisateur et le site web soit crypté. Pour cela, il utilise des algorithmes de chiffrement afin de brouiller les données durant la transmission.

 

Comment fonctionne-t-il ?

Le processus d’identification d’un certificat SSL s’appelle “SSL Handshake” ou “negociation SSL”. Cette opération ne dure que quelques millisecondes et se passe comme suit :

1 – Un navigateur tente de se connecter au serveur de votre site web
2 – Avant d’afficher le site web, le navigateur demande au serveur qui héberge le site de s’identifier.
3 – Le serveur transmet au navigateur une copie de son certificat SSL.
4 – Le navigateur vérifie l’authenticité du certificat SSL et rend sa réponse au serveur web.
5 – Le serveur web donne à son tour son accord signé électroniquement pour débuter une session SSL cryptée avec le navigateur.
6 – Le navigateur et le serveur web procèdent aux échanges de données sous forme de chiffrement crypté.

 

Pourquoi avoir un certificat SSL ?

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le certificat SSL à pour but d’authentifier avec exactitude l’identité d’un site web en lui associant une carte d’identité électronique qu’il devra présenter à un serveur web avant chaque échange.

Ce protocole de sécurité assure la confidentialité des interactions en ligne pour que les utilisateurs puissent partager leurs informations privées en toute confiance.

Si vous êtes un site commercial et que vous êtes susceptible de récolter des informations tel que :
Nom
Prénom
Adresse
Numéro de carte bancaire

Vous êtes dans l’obligation d’avoir un certificat SSL au nom de la protection des données des personnes.
La Loi européenne de la RGPD (Règlement général sur la protection des données) de 2018 vient renforcer la protection des données de la vie privée. Le visiteur d’un site web devra également donner son accord sur l’utilisation de ses coordonnées.

Le certificat SSL est aussi un critère à absolument respecter pour être dans les bonnes grâces des moteurs de recherches. Plus qu’un enjeu de sécurité et protection des données, le SSL est aussi un enjeu pour le SEO. Je vous invite à consulter notre article sur “Comment sécuriser son site web. “

Quels sont les types de certificats SSL ?

Il existe plusieurs types de certificats SSL gratuits ou payants que nous vous exposons ci-dessous.

 

Validation de Domaine (DV)

Ce type de certificat est prévu pour les sites personnels, blogs et sites non-publics, car ils fournissent une garantie réduite et un chiffrement minimal. Ce certificat n’est donc pas adapté aux sites web qui ont recours à une collecte de données ou a des paiements en ligne.

Ce type de certificat fait partie des moins chers du marché et sa validation nécessite seulement que le propriétaire du site web prouve qu’il est le propriétaire du nom de domaine.

 

Validation d’organisation

Ce type de certificat SSL nécessite une procédure de validation importante pour l’obtenir. Après le contrôle du ou des noms de domaine, les coordonnées de l’entreprise sont vérifiées à la chambre de commerce. Ces informations sur le propriétaire du site seront donc visibles dans le certificat.

Ce certificat SSL convient parfaitement aux sites web publics sans but commercial ou une fonction gouvernementale. Son prix sur le marché est intermédiaire. Il est plus élevé que celui du certificat à validation de domaine.

 

Validation étendue (EV)

Il s’agit du cryptage le plus élevé et de fait la solution la plus chère du marché. Ce certificat SSL à validation d’organisation est primordial pour les sites e-commerce ou les banques.

Pour obtenir ce certificat, le propriétaire du site doit prouver qu’il est le propriétaire du nom de domaine. Les coordonnées de l’entreprise sont aussi contrôlées à la chambre du commerce.

Une fois installé, ce certificat SSL affiche le nom de l’entreprise et le pays dans la barre d’adresse du navigateur.

Comment obtenir un certificat SSL

L’obtention du certificat SSL se fait auprès d’une autorité de certification. Le délai de l’obtention varie en fonction du type de certificat souhaité.
Un certificat SSL à validation de domaine est délivré en quelques minutes. Tandis que qu’un certificat à validation étendue peut prendre plusieurs jours.

Les étapes de validation d’un certificat SSL sont les suivantes :

  • Configurez votre serveur Web. Configurer vos DNS et s’assurer de l’exactitude des informations personnelles liées à votre entreprise et/ou vous-même.
  • Générer une demande de signature de certificat (Certificate Signing Request) sur votre serveur. Cette étape est réalisée depuis votre hébergement.
  • Envoyer la demande à votre Autorité de certification pour validation de votre domaine.
  • Une fois la procédure validée, il vous suffit d’installer le certificat.

En conclusion

La cybersécurité est un sujet au cœur de nos préoccupations. Face aux risques d’attaques cybercriminelles, mieux comprendre le fonctionnement des certificats SSL et leurs types et très important pour la sécurité de votre site web et celle des données de vos visiteurs.

Pour les internautes, faire la différence entre les sites sécurisés et dangereux vous mettra à l’abri de mésaventures bien désagréables.

Par Karim ALLEK

Consultant et développeur WordPress, Woocommerce et stratégie SEO.

Un projet digital pour développer votre activité ?