Dans le cadre d’une création d’une page de destination pour votre publicité, de vente d’un produit ou service, créer une page web efficace nécessite le respect de certaines règles.

Pour atteindre votre objectif, l’idéal serait de le définir avec exactitude dans un premier temps. (exemple : vendre un produit ou un service, générer de la conversion)

Dans un second temps, je vous invite à identifier votre cible et sa problématique afin d y répondre au plus juste.

Une fois cette mise en place terminée, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans la conception de votre page.

Cependant, afin de vous assurer de la pertinence de votre travail, il existe quelques règles primordiales à respecter pour

Créer une page web efficace.

1 – La règle des 1

a – Une page = Un mot clé

La première étape avant de vous lancer dans la rédaction de votre page est de choisir le mot clé sur lequel vous allez vous positionner. Entre les mots clés à intention informationnelle ou commerciale, à faible ou à forte concurrence, le choix de votre mot clé doit se faire avec beaucoup de minutie.
Pour votre recherche de mot clés, je vous recommande Ubersuggest. Il s’agit de l’une des solutions les plus efficaces du marché.

Une fois votre requête identifiée, ça sera à vous de jouer. Il vous faudra positionner le contenu de votre page autour de votre mot clé.

b – Une page = Une offre / Un produit / Un service

Dans l’intérêt de la structure de votre site et de l’expérience utilisateur, chacune de vos pages devrait traduire une seule et une unique offre à la fois.

Cette règle a pour but de vous permettre d’identifier facilement le mot clé à associer à votre offre et de répondre plus aisément aux besoins de votre cible.

Exemple : Pour ma prestation création de sites web vitrine, seule la prestation création de sites vitrine est mise en avant.
J’ai pu positionner cette page sur le mot clé “création site vitrine“ afin de générer un trafic qualifié.
Positionner ma page sur une seule offre me permet d’identifier plus simplement les problématiques de mes potentiels prospects afin d y répondre.

2 – Une page orientée vers votre cible.

Idem que dans la vie de tous les jours, parler de soi peut s’avérer être un exercice lassant pour autrui. Il est de même pour le contenu de votre page web. À défaut de parler de vos services et de ce que vous savez faire, parlez du bénéfice que vous allez apporter à vos prospects.
Pour cela, il vous faudra identifier leurs problématiques et y répondre dans votre contenu.

Exemple : Je crée des sites web pour les TPE / PME. Ma cible est “les petites entreprises sans aucune présence sur le web.”
Je devrais les rassurer sur l’utilité d’avoir une présence sur la web, la valeur ajoutée de cet investissement, la qualité de mon travail et de mon accompagnement.

Me lancer dans un jargon technique et dans un déroulé de mes compétences ne peut que déstabiliser mon prospect qui se confortera dans l’idée que le web n’est toujours pas fait pour lui, car trop compliqué.

3 – Structure de la page

a- Une accroche qui suscite la curiosité

La phrase d’accroche est le premier élément que voit le visiteur sur votre site. Elle doit être claire et susciter la curiosité de votre visiteur afin qu’il reste sur la page. Le temps moyen consacré par un internaute lorsqu’il arrive sur une nouvelle page est de 2 secondes. Ce temps passe à 8 secondes dès lors que l’accroche est comprise. Un temps additionnel sera accordé à votre page si les promesses de celle-ci répondent au besoin de votre prospect.

b – Traduire les demandes de vos clients en promesses.

Nous l’avons cité ci-dessus, un contenu orienté vers votre cible est la clé d’une page qui converti.

Une fois votre cible identifiée et sa problématique comprise, votre mission sera de la persuader que vous avez la solution pour l’aider. Vous êtes la personne idéale avec laquelle elle devrait travailler.

Pour cela, il vous faudra répondre à leurs problèmes sous forme de promesses.
Une promesse, est une mise en avant du bénéfice qu’aura à en tirer le prospect s’il vous confit son projet.

Pour illustrer notre propos, nous allons rester sur le même exemple cité ci-dessus.
En tant qu’agence de création de sites web, les promesses que je devrais faire à mon prospect sont:

  • Lui créer un site efficace et personnalisé à son image.
  • Un site optimisé au référencement naturel et orienté autour de sa cible.
  • Une équipe expérimentée qui sera à son écoute tout au long du projet.

c – Des appels à l’action

Un appel à l’action ou “call to action “ est un élément cliquable positionné sur une page de site internet qui incite vos visiteurs à effectuer une action précise, mais une action utile qui les feront avancer dans leur parcours d’achat.

Il peut prendre la forme d’une image, d’un lien, d’un bouton, voire d’un bot et doit être utilisé à toutes les étapes du parcours d’achat. Très souvent, cela se fait par l’intermédiaire des formulaires des landing pages (ou pages de destination).

Voici 2 règles principales pour réussir votre appel à l’action :

 

1 – Rédiger une proposition de valeur efficace

Le choix de vos mots est primordial. Ne vous limitez pas seulement au simple “Envoyer”.
L’intérêt de votre appel à l’action est d’inciter votre internaute à passer à l’action. Votre message doit être simple, clair et facile à comprendre.
Votre internaute doit comprendre immédiatement à quoi il doit s’attendre s’il clique sur le bouton ainsi que les bénéfices qu’il devra en tirer.

 

2 – Utiliser des verbes d’action et être concis

Inciter vos visiteurs à passer à l’action est votre priorité. Pour cela, quoi de mieux que l’utilisation de verbes d’action.
Je vous invite à utiliser le plus souvent des expressions comme

  • “Téléchargez … ”
  • “Je télécharge … ”
  • “ Je prends un RDV”
  • “Bénéficiez d’un diagnostic … ”

Quant à la phrase qui précède votre bouton d’appel à l’action, celle-ci doit être concise et doit aller à l’essentiel afin de capter votre internaute.

 

d – Des éléments de crédibilisation

Comme son nom l’indique, un élément de crédibilisation permet de rassurer votre visiteur sur votre compétence. Cet élément vous donne de la crédibilité auprès de votre cible.
Il existe plusieurs types d’éléments de crédibilisation. Les éléments les plus impactants sont les avis de vos clients.
Il vous suffit de reprendre dans cette section de votre page les avis les plus élogieux de vos clients.

Les autres types d’éléments de réassurance que vous pourrez mettre en avant sont :

1 – Les chiffres clés

“50 sites web réalisés en 2021”. “25 talents au service de votre réussite”. “1200 entreprises accompagnées depuis notre création”. “12 000 tasses de café consommées en 2021”…
Autant de chiffres clés impactants à mettre en avant pour assoir votre crédibilité.

2 – Les logos des entreprises avec lesquelles vous avez collaboré

Si vous avez eu le privilège de collaborer avec des entreprises prestigieuses et que vous avez la possibilité de le mettre en avant. Alors faites le !

Afin d’avoir un accord plus facile de l’entreprise, je vous conseille de mettre en avant le bénéfice qu’ils auront à en tirer. Le plus important étant de leur permettre de générer un backlink de qualité et de la visibilité.

3 – Vos diplômes et certifications

Même procédé que pour les logos des entreprises, je vous invite à mettre en avant vos certifications les plus récentes et diplômes afin d’assoir davantage votre expertise.

Ce type d’élément de crédibilisation est très pertinent pour les entreprises unipersonnelles, de formation et de coaching par exemple.

4 – La structure technique irréprochable

Comme vous l’avez compris, créer une page web réussie implique une structure ergonomique bien pensée, un contenu optimisé, mais aussi une structure technique irréprochable.

Pour cela, nous allons emprunter les lunettes de Google afin de vous présenter les règles techniques à absolument respecter afin de prétendre à une bonne position sur ce moteur de recherche.

a – Un seul titre H1

Votre page ne devra contenir qu’un seul et unique titre h1 et celui ci devra se positionner tout au-dessus de votre page avant les autres titres h2 et h3.
En général, votre titre h1 est soit le nom de votre page ou votre accroche. (Les deux pouvant être les mêmes)

b – 4 titres h2 maximum

Pour une expérience utilisateur optimale, il est conseillé d’organiser votre contenu sous forme de sections. Chacune des sections sera dotée d’un titre. Je vous conseille de configurer ce titre en h2 pour un maximum de 4 titres.

Les titres des paragraphes de vos sections seront des h3 et ainsi de suite. Cette hiérarchisation est la preuve d’un contenu structuré. Les titres les plus importants (donc les plus pris en compte par Google) sont les h1, h2 et h3

c – Une balise « alt » pour chaque image

La balise Alt ou texte alternatif correspond au texte alternatif d’une image ou d’un visuel sur une page Internet. Elle permet de donner une description de l’image ou du visuel si ce dernier n’apparaît pas à l’écran.

d – Un temps de chargement optimisé

40 % des visiteurs abandonnent un site web si le temps de chargement est supérieur à 3 secondes.
Le temps de chargement de votre page doit être optimisé et le poids de votre page ne devra idéalement pas excéder 1,9 Mo

Pour cela, je vous invite à faire attention au poids de vos images et de votre code.

5 – Une page optimisée au référencement naturel

L’optimisation de votre page web au référencement naturel est une combinaison de plusieurs facteurs. Nous avons abordé ci-dessus l’aspect contenu et structure. À présent, nous allons aborder l’aspect positionnement.

a – Compléter les métadonnées

Les métadonnées sont des balises spécifiques qui permettent d’assurer une parfaite structure de la page et simplifier ainsi l’accès aux moteurs de recherches.

Il existe 2 types de balises métadonnées :

Le méta-titre :

Appelé également “balise titre”, le méta titre est tout simplement le nom de la page web tel qu’il apparaît dans les résultats des moteurs de recherche.
Sur Google, le méta-titre s’affiche en grands caractères bleus. Il faudra cliquer sur celui-ci pour accéder à la page.
La longueur du méta-titre est comprise entre 50 et 70 caractères.

La méta-description :

La méta-description est un texte qui apparait dans le résultat des moteurs de recherche. Il s’agit du petit texte en caractères noirs en dessous du méta titre dans les résultats de Google.

La méta-description est le premier contenu que voit votre visiteur. Il joue un rôle déterminant pour inciter le visiteur à cliquer sur votre page.

b – Positionner la page sur le mot clé

Positionner le contenu d’une page autour d’une requête cible nécessite le respect de quelques règles.

  • Retrouver votre mot clé dans votre titre h1
  •  Retrouver votre mot clé entre deux à trois fois dans votre contenu dont au moins une fois en gras.
  • L’URL de votre page doit contenir le mot clé.
  • Retrouver le mot clé dans votre balise Alt.
  • Retrouver le mot clé dans votre méta-titre et méta-description.
  • Retrouver minimum un lien interne et externe dans votre contenu.

En conclusion

Créer une page web efficace nécessite le respect de plusieurs règles. Il vous faudra définir votre mot clé et votre objectif en amont.
L’élaboration de votre page est une combinaison entre une structure irréprochable, un contenu optimisé au référencement naturel et une performance de chargement.

Chez Wicomm, nous vous proposons de prendre un moment ensemble afin que vous nous parliez de votre projet.

Par Karim ALLEK

Consultant et développeur WordPress, Woocommerce et stratégie SEO.

Un projet digital pour développer votre activité ?